ACF - Assemblée communautaire fransaskoise

Rdv-fransaskois--banniere-fr

Allocutions

Retour à la liste

Allocution par André Moquin à la cérémonie du drapeau fransaskois à Gravelbourg, le 11 septembre 2011

Félicitations à l'ACFG et au village de Gravelbourg pour la cérémonie honorant la contribution des Fransaskoises et des Fransaskois au développement de la province de la Saskatchewan en présence du Gouverneur général Son Excellence David Johnston.

Notes pour une allocution par André Moquin lors de la cérémonie du Drapeau fransaskois à Gravelbourg le dimanche 11 septembre 2011

Votre excellence, le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada

L’honorable Donna Harpauer, secrétaire provinciale;

L’honorable D.F. (Yogi) Huyghebaert, ministre des services correctionnels, de la sécurité publique et des services de police et député de Wood River

Monseiur le Maire Réal Forest,

Madame la Présidente de l’ACFG Irêne Chabot, chers invités et amis, Mesdames et Messieurs… Bonjour.

Il me fait extrêmement plaisir au nom de l’Assemblée communautaire fransaskoise, de l’ensemble des ses députés et de son Président et ancien citoyen de Gravelbourg Monsieur Paul Heppelle, de vous adresser aujourd’hui la parole

À la suite des magnifiques cérémonies qui ont eu lieu à Ferland et à Saint-Denis l’été dernier, c’est maintenant ici à Gravelbourg qu’on reconnaît la contribution de ses citoyens, au développement de la communauté fransaskoise et de la vie française en Saskatchewan.

Comme citoyen de ce magnifique endroit, je suis fier aujourd’hui. Gravelbourg rayonne auprès de la francophonie en Saskatchewan et à travers le pays depuis ses débuts. La contribution des gens d’ici envers le fait français canadien est exceptionnelle. Nous n’avons qu’à penser aux personnes qui ont joué et à ceux qui jouent encore un rôle de leadership au sein de la communauté fransaskoise pour s’en rendre compte. (Les Bérubé, Pinsoneault, Lizée, Bouvier, Gauthier, Allard, Piché, Legault, Huel…) Pour en nommé que quelques-uns.

Des centaines de religieux et religieuses pédagogues extraordinaires, hommes et femmes ont fait carrière dans nos institutions. Ils et elles ont marqué les communautés francophones de cette province en formant des citoyens engagés, des visionnaires et des bâtisseurs. Ils et elles ont formé des gens qui vont au bout de leur quête et réussissent à contribuer positivement dans leur milieu, pour ceci nous avons aussi raison d’être fier aujourd’hui.

Nous nous rappelons de ceux qui ont laissé leur marque, mais il ne faut pas oublier que Gravelbourg a toujours été un foyer canadien-français, un endroit dans l’immensité de l’Ouest canadien qui a attiré et accueilli les francophones des 4 coins de l’Amérique pour offrir un refuge sur le plan de la langue française, la foi et de l’identité. Voilà pour moi le vrai sens de ce qu’est Gravelbourg et ce qui donne tout le sens à cette cérémonie aujourd’hui.

I’m thinking here in particular of my grand-father who in 1910 took the last homestead in the area a few miles south west from here. A few years ago I had the good fortune to visit Hollyhock Massachusetts, where my Grand-father came from. At the turn of the last century, that city must have been quit a sight to behold with its majestic buildings, canals and waterways serving the many textile factories of the city. My grand father was a certified mill right and services the mills of these factories which garanted him a lucrative salary and lifestyle. We have pictures of him in front of his luxurious home and in an inboard boat on the canals. He was indeed well off. One can only wonder about the reasons that lead him to leave such a lifestyle to come and live as a pioneer farmer on the prairies of Saskatchewan. Something he knew absolutely nothing of. We have been told many times that family ties and his quest to safe guard his culture, his language and his religion for his children were his only motives. A goal impossible to achieve had he stayed in Hollyhock. This is born out by the many relatives still living there who no longer speak the French language.   

We are very honored by this ceremony whereby the Province of Saskatchewan officially recognizes the town of Gravelbourg. A place which has produced many worthy leaders, people who have fought for their beliefs and who have played a significant role in the development of the fransaskois community and the linguistic duality of Canada.

Today, Gravelbourg is recognized as a key contributor to the francophone community and through it, the development of our province. This ceremony is symbolic of the relationship between the Fransaskois community and the provincial government. The French language services policy, the Fransaskois flag as an official provincial emblem, the newly established French-language service center are examples of this positive relationship.

La reconnaissance donnée aujourd’hui par notre propre province, en honneur de Gravelbourg est le symbole de la relation actuelle qui existe entre la communauté fransaskoise et leur gouvernement provincial. La reconnaissance d’endroits significatifs pour la communauté fransaskoise et la mise en place de ces plaques est un symbole important pour la communauté et nous en remercions la Ministre Harpauer. Afin de poursuivre sa quête et pouvoir continuer à contribuer au développement de notre province, il est important que les Fransaskois et les Fransaskoises continuent à se doter d’institutions capables de nourrir le développement de l’identité, de la langue et des valeurs qui nous définissent comme groupe linguistique fondateur du Canada.

La cérémonie aujourd’hui autour du drapeau fransaskois est une fête importante. Nous avons identifié d’autres communautés qui seront aussi reconnues. Dans deux semaines le village de Zenon Park sera ainsi honoré. Ici sur le terrain de l’hôtel de ville de Gravelbourg ce drapeau est appelé à flotter et à commémorer le caractère fransaskois de la communauté.

In closing, I would like to thank those who organized this event: le gouvernement de la Saskatchewan et particulièrement la Direction des affaires francophones, le bureau du Protocol et celui du Gouverneur général, le village de Gravelbourg, l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg, et les bénévoles.

Merci

 

Retour à la liste

Haut de page