ACF - Assemblée communautaire fransaskoise

Bandeau-camp-voyageur-fr

Lieux démographiques

Selon le recensement de la population canadienne, la commu­nauté fransaskoise compte 19 000 personnes de langue maternelle française en 2011. Ces francophones représentent un peu moins de 2 % de la population totale de la province de la Saskatchewan, qui était alors un peu plus de un million de personnes. Le même recensement compte près de 47 000 résidents de la province maîtrisant les deux langues officielles du Canada.

Les villages francophones se concentrent essentiellement dans trois grandes régions de la province. Un premier foyer francophone s’est développé à la fin du XIXe siècle, le long des rivières Saskatchewan Nord et Sud autour des villages de Batoche, de Duck Lake, de Saint-Isidore-de-Bellevue et de Saint-Louis. Cette zone englobe avec le temps les villes de Saskatoon, de North Battleford et de Prince Albert. Elle inclut les villages de Saint- Denis, de Vonda, de Prud’homme ainsi que les communautés plus éloignées de Zenon Park, de Saint-Brieux, de Debden et de Delmas.

Le deuxième foyer francophone de la Saskatchewan se trouve dans le sud­-est de la province. Une série de petits villages tels que Bellegarde, Cantal, Alida, Forget et Montmartre ont été fondés au début du XXe siècle par des immigrants européens surtout venus de France et de Belgique.

Le troisième se situe au sud­-ouest de la province dans une région où se situent Gravelbourg, Ponteix, Val­-Marie, Saint­-Victor et Willow Bunch.

Les principaux centres urbains de la Saskatchewan, soit Regina, Saskatoon, Prince Albert et Moose Jaw ont vu une forte propor­tion de la population quitter les villages francophones et venir grossir leurs rangs. L'arrivée de nouveaux immigrants francopho­nes dans la province favorise également le milieu urbain. Ces villes ont mis sur pied des infrastructures communautaires qui permet­tent à la langue française de rayonner. Notons ainsi la présence de centres éducatifs pour la petite enfance, d'écoles fransaskoises (primaires et secondaires), de centres scolaires communautaires, de centres culturels et de paroisses.

Source : Profil de la Saskatchewan 2009, FCFA du Canada et recensement du Canada 2011.

Haut de page